MADEMOISELLE «HÉROÏNE»

Donc, mon jeune, le pot, les goofballs, le hash, le LSD
Ce n'est plus assez pour toi,
Et voilà qu'un de tes amis de combine,
Veut te présenter Mlle Héroïne...
Mais avant de l'inviter à sortir celle-là
Pense à ce que ton avenir sera
Très vite, tu vas manger dans sa main,
Lui lécher les bottes comme un petit chien.
Je sais que tu te penses à l'abri de tout ça
Mais je l'ai vue en vaincre qui avaient
des bien plus gros bras.
Pour commencer tu vas la renifler,
«oui, mais à peine quelques snifes»
Dans le temps de le dire tu vas te l'injecter dans les veines
Le besoin va se mettre à te rendre fou
Tu vas vendre ta mère pour trente sous
De gars correct tu vas devenir un voyou, pire un filou
Tu vas voler n'importe qui, n'importe quoi
Juste pour l'avoir encore,
une autre sainte fois...
Puis un jour, du fond du baril,
Tu vas annoncer à tous que toi et elle c'est fini!
Tu peux toujours le penser,
c'est dans les droits de la personne.
Mais essaie voir de t'en débarrasser,
juste pour le fun
Juste pour le mal de coeur, les crampes,
les tripes qui explosent
Juste pour les nerfs qui hurlent à la dose
Juste pour la fièvre, les sueurs, le manque
Le désir inassouvi, solitaire au fond de la planque
Envolées, parties, soufflées les illusions
Te voilà bien accroché, mon jeune, comme un poisson
Tu ne penses qu'à elle, tu ne penses qu'à ça
Il te la faut à ton bras
Et tu continuera toujours comme avant
Tu ne peux plus vivre sans...
Tu vas lui donner ton coeur, ton sang, tes espoirs
Jusqu'à ce que «la mort vous sépare»

© CLUB MARANATHA M.C. ©




Graphiques par Ladie Lynn